INVITRO - Film Motion Design


Credits:

Concept, direction, animation: Qimono


INVITRO – Film motion design

INVITRO est un projet personnel réalisé par, Maxime de la Rocheterie, membre fondateur du Studio Qimono. Il s’agit d’un projet entièrement réalisé en motion design 3D.

Ce projet est né de l’opposition entre deux sujet:
D’une part, la sensibilité et la tendresse que peut inspirer la Naissance.
Et, d’autre part, l’ambiance froide et sans état d’âme d’un laboratoire médical.

Tout cela, mixé et mise en mouvement par le style dark et expérimental de l’auteur.

Ce projet, finalisé en 2014, est un échantillon de la passion pour le motion design, la 3D et le monde du titrage dans cette discipline. C’est avec cette passion que Maxdlr créer ce projet. Plus tard, en tandem avec Augusta Sarlin, il créer le Studio Qimono, qui poursuit cette passion avec force et engagement. Le projet INVITRO, étant un projet expérimental, aura sans doute, un jour, le droit à une mise à jour dans un 2ème épisode.

Le film est accompagné de son making of. Dans ce making-of, vous comprendrez le protocole créatif utilisé pour arrivez a ce résultat. Plusieurs logiciels ont utlisé.

Les scène d’animation 3D ont été réalisé avec 3Ds Max, d’Autodesk. Cela permettait d’avoir un logiciel généraliste dans lequel assemblé tous les éléments créés ou programmés dans d’autre logiciels.

Le bébé et ses membres ont été sculpté dans Zbrush. Ce logiciel permet d’avoir une dextérité créative que ne permet pas les logiciels basé sur les contraintes du maillage 3D, comme 3Ds Max ou Maya.

Les textures et autres maps utilisé dans le texturing 3D ont été créés dans Photoshop d’Adobe. Les possibilités qu’apportent la gestion du stylet graphique ne sont évidemment pas négligeables, comparés à une souris.

Et enfin, l’assemblage final de toutes les images rendus par 3Ds Max, sont ensuite assemblés dans After Effects, d’Adobe également. C’est également dans ce logiciel que les animations en motion design 2D seront ajoutés et intégrés à Invitro film motion design.